Direction de la santé, des affaires sociales et de l'intégration
Infolettre du Service du médecin cantonal – Nouvelles recommandations sur le rappel vaccinal contre le COVID-19
Chères Consœurs, chers Confrères,
 
Par la présente, nous souhaitons vous informer sur les thèmes suivants :
 
Recommandation en faveur d’un rappel supplémentaire contre le COVID-19 avec un vaccin à ARNm pour les personnes de 80 ans et plus

Rappel vaccinal pour les personnes dans l’incapacité de se déplacer

Recommandation relative au vaccin de rappel à ARNm en automne
>

Recommandation en faveur d’un rappel supplémentaire contre le COVID-19 avec un vaccin à ARNm pour les personnes de 80 ans et plus
La Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont remanié les recommandations relatives à la vaccination de rappel avec un vaccin à ARNm.
Une seconde dose de rappel (quatrième dose) sera bientôt recommandée pour les personnes de 80 ans et plus. Vu leur âge, ces dernières sont plus exposées à une forme grave de COVID-19 et un nouveau rappel viendra renforcer leur protection.
Le second rappel doit avoir lieu quatre mois au moins après l’injection de la dernière dose de vaccin (30 µg pour Comirnaty® ou 50 ug pour Spikevax®). Il est effectué hors indication de Swissmedic (off label).

Nous vous prions également de prendre connaissance des informations supplémentaires en annexe.
>

Rappel vaccinal pour les personnes dans l’incapacité de se déplacer
Les personnes de 80 ans et plus qui sont incapables de se déplacer et dépendent d’une équipe mobile pour recevoir le second rappel chez elles peuvent, comme c’était le cas pour le premier, être inscrites par le service de maintien à domicile compétent ou par leur médecin de famille au moyen du formulaire de déclaration habituel, disponible sur le site du canton de Berne :

Déclarer une personne dans l’impossibilité de se déplacer (FR)
>

Recommandation relative au vaccin de rappel à ARNm en automne
On estime désormais que la situation épidémiologique aura changé en automne 2022, la transmission du virus devenant probablement toujours plus tributaire de facteurs saisonniers. Dès lors, le risque que fait peser le COVID-19 sur les individus et le système de santé atteindra son point culminant en hiver. En fonction de ces prévisions, l’OFSP et la CFV ont établi les grandes lignes des recommandations vaccinales relatives à l’administration du rappel durant l’automne 2022.
 
L’une et l’autre recommandent la vaccination de rappel à l’automne 2022 à toutes les personnes à partir de 16 ans. Le niveau de cette recommandation dépend toutefois du degré estimé du bénéfice individuel apporté par le rappel. Ce bénéfice est calculé en comparant le risque de forme grave et la protection maximale attendue.
Il en résulte une recommandation qui s’adresse en premier lieu aux personnes vulnérables susceptibles de développer des formes graves du COVID-19, à savoir :

les personnes de 65 ans et plus,

les personnes de 16 à 64 ans présentant un risque individuel élevé (p. ex. maladie préexistante spécifique ou grossesse, voir liste de catégories). 

Vous trouverez sous le lien ci-dessous une liste de catégories de personnes vulnérables :
 
Catégories de personnes vulnérables (selon l’OFSP)

Une recommandation s’applique en second lieu aux personnes entre 16 et 64 ans ne présentant pas de facteur de risque qui s’occupent, à titre privé ou professionnel, de personnes vulnérables ou qui font partie du personnel de santé. Même si la vaccination de rappel offre une protection limitée contre l’infection et les formes bénignes de la maladie, elle évite au personnel de santé des services de soins aigus et à long terme de tomber malade, et est particulièrement pertinente pour les personnes s’occupant de personnes vulnérables à titre privé ou professionnel. Elle est effectuée sur la base d’une évaluation au cas par cas et sur décision personnelle, avec pour objectif de maintenir la prise en charge des personnes vulnérables et d’assurer le bon fonctionnement du système de santé.
 
Une recommandation s’adresse aussi aux personnes entre 16 et 64 ans ne présentant pas de facteur de risque. La vaccination de rappel est effectuée après une pesée des intérêts et une estimation au cas par cas chez les personnes souhaitant réduire le risque d’une infection ou d’une rare évolution grave, pour des raisons personnelles ou professionnelles (p. ex. lorsqu’elles travaillent dans des organisations ou des entreprises assurant des tâches essentielles d’infrastructure). Conformément à l’état actuel des connaissances, la vaccination de rappel de l’automne 2022 n’est pas recommandée aux enfants et aux adolescents âgés de 5 à 15 ans.
 
Sur ce point également, nous vous prions de prendre connaissance des informations annexées au présent message.
 
En vous remerciant de tenir compte de ce qui précède, nous vous adressons, chères Consœurs, chers Confrères, nos salutations distinguées.
 
Barbara Grützmacher
 
Médecin cantonale
>